RETOUR RETOUR
MDS(Multiple Delta-Sigma)
Comme les sorties des convertisseurs sont additionnées, la sortie globale sera augmentée d’un facteur n lorsqu’il y a n convertisseurs. Cependant, des erreurs de conversion arrivent au niveau de chaque convertisseur dont chacun a des caractéristiques différentes (pas de relation de phase fixe entre eux) mais ne sont donc additionnées jusqu’à n fois. En fait, le niveau d’erreur est un facteur de la racine carrée de n (). D’autre part, la relation entre le niveau de sortie et les erreurs de conversions est  devient . En conséquence, toutes les caractéristiques importantes de perfor- mance du convertisseur numérique/analogique telle que la dynamique, la linéarité, la distorsion harmonique totale, … sont améliorées. Dans le cas du DC-91, 16 convertisseurs numérique/analogique 20 bits sont utilisés en parallèle, ce qui veut dire comparé à un convertisseur simple, que le niveau d’erreur est 0,25 (=) et constitue une bonne approximation de la performance pour 20 bits. Un avantage majeur du principe MMB est le fait que les améliorations en termes de performance sont obtenues uniformément par son étendue de traitement, indépendamment de la fréquence du signal ou du niveau. Cela solutionne d’une manière élégante un des problèmes majeurs des con- vertisseurs numérique/analogique multi-bits conventionnels appelé linéarité sur les très petits signaux.
Figure 2, amélioration des performances sur la distorsion en fonction du nombre de convertisseurs numérique/analogique
La figure 2 montre les résultats de mesure de distorsion en fonction du nombre de convertisseurs numérique/analogique. La différence obtenue avec un grand nombre de convertisseurs est claire et évidente.
Identique au MMB, le principe MDS (Multiple Delta Sigma) emploie plusieurs convertisseurs numé- rique/analogique delta-sigma en parallèle. Cela résulte en une amélioration de la performance étonnante en comparaison d’un simple convertisseur.